#25 - Le plongeur - Stéphane Larue

Titre: Le plongeur
Auteur: Stéphane Larue
Maison d'éditions: Le Quartanier
Longueur: 569 pages
Note: 4,5/5
Langue officielle : Français (Canada)

Cet auteur vient de Longueuil, c'est son premier roman publié. Il a des études en littérature, mais il travaille dans la restauration depuis environ quinze ans. Cette œuvre est l'un des finalistes pour le Prix littéraire des collégiens!

C'est l'histoire d'un garçon qui se cherche un travail pour gagner un peu d'argent. L'un de ses amis lui parle de l'endroit où il travaille, un restaurent: celui-ci ne veut plus de son travail et veut partir. Alors, il devient plongeur dans ce restaurent où il rencontre de nouvelles personnes. On le suit dans son travail de plongeur, dans ses soirées au bar avec les employés et dans sa vie personnelle.

J'ai découvert ce roman parce qu'il est finaliste pour le Prix littéraire des collégiens: je suis dans le club de lecture de mon CÉGEP. C'est notre première lecture et je ne regrette aucunement de m'y avoir inscrit. J'ai bien hâte à la première rencontre pour parler de mon avis sur ce roman! Ce livre a presque été un coup de cœur tellement j'ai adoré ma lecture.

Personnellement, je trouve que le thème de ce roman est difficile à aborder sans qu'il paraisse pour une morale. À travers des chapitres, on découvre différentes dépendances qui peuvent changer des vies à jamais. Par exemple, celle de la loterie, de la drogue ou encore de la boisson. Je n'ai encore jamais lu de romans à propos de ses sujets, mais j'ai beaucoup apprécié d'en apprendre davantage sur ses réalités. En abordant ces problèmes, certaines valeurs sont mises à l'épreuve comme la confiance, les amitiés, la vérité, etc.

Les personnages sont une très belle réussite de l'auteur. Une fois à l'épilogue, j'étais triste de terminer ma lecture parce que je devais quitter tous les employés du restaurent La Trattoria. Ceux-ci m'ont vraiment donné l'envie d'en connaître davantage à propos d'eux et de continuer à les suivre dans leurs vies. J'ai beaucoup apprécié la diversité des personnages, jamais je n'ai vu une aussi grande variété dans tous les romans que j'ai lu. Cela nous permet de se retrouver dans l'un d'eux et de découvrir plusieurs réalités que certains vivent. Selon moi, la partie des personnages est incroyable à cause du lien que les employés entretient entre eux. Ils sont une belle équipe de travail qui fait rêver.

Mon personnage préféré est certainement Bébert: je ne me suis pas identifiée à lui, mais j'ai adoré les scènes où il était présent. Malgré les difficultés qu'il rencontrait au cours de l'histoire, il est resté fidèle à lui-même. Il a gardé son sang-froid dans toutes les situations et n'a jamais dévié à ses valeurs. Bébert a un sens de l'humour qui nous donne le sourire au fil des pages. Par contre, la raison pour laquelle j'ai craqué pour lui, c'est définitivement parce qu'il avait un sens critique. Il est devenu le meilleur ami du personnage principal et lui a montré la bonne route qu'il devait prendre: tout ça sans lui faire la morale. C'est un très beau personnage, haut en couleurs, qui nous fait vivre plusieurs émotions au cours de l'histoire.

Parfois, j'aborde cet aspect dans mes critiques, mais seulement si cela m'a vraiment marqué au cours de ma lecture: ce sont les lieux où se déroulent l'histoire. La description des lieux, que ça soit le restaurent, les bars, les rues de Montréal ou encore son appartement, est tout simplement magnifique. On s'imagine facilement le décor où ont lieu les scènes et cela nous permet de se plonger dans la lecture profondément. Je ne viens pas de cette ville, je ne l'ai jamais habité et je m'y suis seulement rendue une fois pour aller voir les Canadiens de Montréal au Centre Bell. Les mots qu'il a choisi pour décrire cet endroit m'a tout simplement fait rêver.

Le style de l'auteur est différent de celui qu'on peut avoir l'habitude de lire de nos jours. Son écriture ressemble à une histoire historique, mais en réalité, cela se déroule seulement dans les débuts des années 2000. Tous les problèmes abordés dans l'histoire semblent être absents dans la société de nos jours, même s'ils sont toujours présents. J'ai aimé qu'il y ait une certaine structure au fil de ses chapitres: on le suivait dans sa vie privée, ensuite à son shift de soir et finalement à plusieurs bars avec quelques autres employés. Par la suite, ça se répète et c'est la même cadence jusqu'aux derniers chapitres. C'était un peu redondant, mais j'ai tout de même apprécié la formule. De plus, il raconte l'histoire au présent, mais parfois il y a quelques paroles qui montrent que l'histoire n'est pas vécue au présent, mais qu'elle raconte plutôt un passé.

Pour conclure, l'intrigue est présente dans le roman et nous donne l'envie de terminer le roman rapidement pour savoir ce qu'il adviendra d'eux. Dès le départ, le personnage principal rencontre une vieille connaissance et on se questionne sur la relation qu'ils ont eu dans le passé. L'auteur nous raconte leur amitié avec un retour dans le passé. Quand il a le poste de plongeur au restaurent, on se demande ce qu'il arrivera. Est-ce qu'il réussira à maintenir ce nouveau rythme de vie sans problèmes? Les chapitres défilent, la personnalité de chacun des personnages se dévoilent au grand jour. Est-ce qu'ils sauront sortir de leur dépendance sans rechuter? Il y a toujours une intrigue qui nous laisse l'eau à la bouche: elle est présente jusqu'à la dernière phrase. La fin du livre nous laisse sur une intrigue, laissant notre imagination s'imaginer la fin.

Je conseille ce roman à tous ceux qui viennent de Montréal: je pense que vous allez aimer retrouver ces personnages dans votre ville. C'est aussi une très belle lecture pour quelqu'un qui travaille ou est tout simplement passionné par la restauration: ce domaine est abordé avec une belle authenticité. De plus, c'est une belle lecture pour quelqu'un qui connaît une personne vivant ces problèmes de dépendance: je pense que cela vous permettra de le comprendre davantage. 

- Acurlywriter




#2 Throwback Thursday

Dernier rendez-vous de la semaine! Concept inspiré par Bettierose!

Thème de la semaine: Meilleure héroïne

Mon choix: Traqueurs Inc. écrit par Marie-Eve Dion


Je me rappelle de cette lecture comme si c'était hier. Pourtant, cela fait des années que je l'ai lu: je gardais mon cousin ainsi que ma cousine à l'époque. C'est le premier roman qui aborde le fantastique et les créatures mythiques que j'ai vraiment apprécié. Aujourd'hui, c'est définitivement l'une de mes séries préférées: j'ai eu un réel coup de cœur! Je l'ai choisi pour le thème de la meilleure héroïne parce que la fille a définitivement eu un impact sur ma vie. La manière qu'elle traverse les aventures au fil des tomes est tout simplement inspirante. De plus, je me suis beaucoup retrouvée comme elle était toujours en compagnie de ses deux frères, sans grande présence féminine: je suis presque toujours en compagnie de mon père et mon frère. 


Et vous, qui est votre meilleure héroïne et dans quel livre se trouve-t-elle?

- Acurlywriter


#2 Top Ten Tuesday

Concept repris en français par Frogzine!

Thème de la semaine: Les 10 livres que vous vouliez lire en 2017 dont vous n'avez pas eu le temps de découvrir.

Mon Top 10:

1. Les petites tempêtes de Valérie Chevalier. Combien de fois j'ai dit que je le lirai en 2017? Des milliers!



2. I'll be seeing you de Mary Higgins Clark. J'avais prévu de lire tous mes romans anglophones cet été en allant à Barrie. Malheureusement, j'ai manqué de temps et en ai lu un seul.



3. The Christmas Bouquet de Sherryl Woods.



4. Nouvelles d'écrivains québécois. J'avais commencé deux ou trois nouvelles en 2017, mais je ne l'ai pas terminé.



5. Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody. C'est ma mère qui m'avait passé ce roman pour que je le lise. Elle m'en parle depuis des années déjà!



6. Non, c'est NON! de Dïana Bélice. J'avais eu l'intention de le lire à la fin décembre, mais avec les préparatifs de dernières minutes, je n'ai pas eu l'occasion.



7. 13 raisons de Jay Asher. Je voulais tout simplement comprendre pourquoi tout le monde aimait tant cette série en lisant le livre.



8. Zodiak de Maude Royer. Mon meilleur achat du Salon du Livre de Québec 2017 probablement. 



9. Ça sent la coupe de Matthieu Simard. J'avais envie de lire du hockey comme les Canadiens de Montréal n'ont pas participé aux séries et leur début de saison a été désastreux.



10. Chroniques d'une p'tite ville; 1956 - Les misères de Lauretta de Mario Hade. Tout simplement parce que j'ai commencé cette série et que j'adore l'histoire.



Et vous quels romans avez-vous voulu lire en 2017 mais n'avez pas eu la chance?

- Acurlywriter

Questionnaire: Mieux me connaître!

Questionnaire pour apprendre à mieux se connaître!

1. Tatouage : Oui, j'en ai un sur la clavicule gauche depuis février 2017! C'est écrit Acurlywriter avec un petit hibou à la fin. Il est très significatif pour moi!



2. Mariage: Je n'y pense pas encore, j'ai seulement 18 ans après tout! L'important, ce n'est pas le mariage, c'est d'aimer la personne avec qui nous sommes.

3. Piercings: J'ai seulement les oreilles percés, un seul trou de chaque côté.


4. Opérations: Quand j'étais jeune, je me suis faite recoller les oreilles, mais c'est minime comme opération. 

5. Enfants: Non, je suis beaucoup trop jeune aha! Je pense que mes parents paniqueraient si je leur annonçais que je suis enceinte.

6. Tirer avec une arme: Quelques coups seulement jusqu'à présent. Je suis allée quelques années à la chasse, alors c'est un peu normal. Par contre, j'avoue toujours avoir peur du bruit et du coup.

7. Lâcher un travail: Oui, à deux reprises et c'étaient deux boulots étudiants. Le premier était un service aux tables dans une résidence de personnes âgées, j'ai quitté parce que j'avais été acceptée dans une usine. Sinon, j'étais camelot pour Le journal de Québec et j'ai dû arrêter comme mon nouveau emploi commençait à 6heures et que je n'avais plus le temps.

8. Voler dans un avion: Une seule fois! Je suis allée à Walt Disney quand j'avais dix ans (en 2010) et nous avons pris l'avion! J'ai aussi pris le train, cet été (en 2017), à deux reprises pour me rendre en Ontario et revenir. J'ai adoré ce moyen de transport, la vue est magnifique!


9. Eu un coup de foudre: Je n'ai jamais eu le coup de foudre, peut-être que c'est parce que je n'y crois pas? Je préfère apprendre à connaître l'autre et ensuite, un coup de foudre pour sa personnalité peut-être?

10. Recalé à l'école: Non! J'espère fortement que cela ne m'arrivera pas au CÉGEP, sinon je serai découragée. Croisons les doigts! :)

11. Fait un tour dans l'ambulance: Jamais! J'aurais bien aimé devenir ambulancière pour aider les gens, mais je crois que c'est seulement à cause de Chicago Fire aha.

12. Chanté au Karaoké: Plusieurs fois, seule ou avec des amies, dans ma maison. Jamais en public, ma voix est trop horrible et tout le monde se sauverait. Je sais que tout le monde dit ça, ou la plupart, mais pour moi c'est la réalité: demander à ma famille et mes amies, ils vous le confirmeront.

13. Animal de compagnie: J'ai eu deux cochons d'Inde, deux chiens et un chat dans ma jeunesse! J'ai aussi eu une chienne de race boston terrier. Jacky (voir la photo), c'était mon petit bébé. En ce moment, nous n'avons aucun animal parce que nous venons de la perdre. Par contre, je suis certaine qu'une petite bête reviendra parce que j'adore les animaux!



14. Fait du snowboard: Non, mais j'ai toujours été fascinée par ce sport d'hiver! Par contre, je ne pense pas essayer car le ski a été un échec pour moi, alors je n'imagine pas le snowboard.

15. Escaladé une montagne: Ça dépend de la grosseur? J'ai déjà fait le mont Morne et c'est à peu près tout.

16. Camper: Des millions de fois! Quand j'étais jeune, nous y allions presque à chaque fin de semaine. J'avais des amis que je voyais seulement au camping, c'étaient des moments fabuleux! J'ai bien hâte de recommencer.

17. Conduit une moto: Non et j'ai beaucoup trop peur pour conduire une moto! Par contre, j'adore en faire avec mon père et seulement avoir à observer le paysage!

18. Monter un cheval: Non! Mais j'ai l'intention de réaliser cela dans quelques étés! J'aurai probablement peur, mais ça vaut la peine d'essayer.

19. Bain nue à la mer: J'ai beaucoup trop peur de l'eau pour cela. J'imagine mal me noyer nue aha!

20. Tenu des serpents dans la main: Non! J'ai toujours refusé, ces animaux ne m'attirent pas du tout confiance ...

21. Bu d'un coup une bière 1 litre: Jamais! Ce n'est pas dans mes intentions. Je ne suis pas une fanatique de concours de calage, en vrai, je n'ai jamais essayé. Je laisse ce plaisir pour les autres! :)

22. Monter dans une voiture de police: Non et je ne souhaite pas monter prochainement: ça n'envisage rien de positif une petite promenade avec la police! Petite anecdote: à ma fête, j'ai rencontré 4 polices sur un chemin que j'avais déjà pris et où je ne voyais jamais de police habituellement. En plus, l'une d'elle a mis les sirènes derrière-moi et j'étais certaine qu'elle m'arrêtait (même si je faisais rien de mal): finalement, elle a arrêté une autre voiture!

23. Visiter Paris: Toujours pas, cette ville est toujours sur ma liste d'endroits à visiter! J'ai toujours dit que j'irai à mes 18 ans. Maintenant que je les ai, qui sait ce qu'il arrivera!

24. Monter sur un volcan: Jamais! Beaucoup trop dangereux pour moi, il paraît que je ne suis pas une rebelle dans l'âme.

25. Poursuivi par gendarmes: Non. Je suis toujours une sage petite fille aux yeux de la police! ;)

J'invite tous les nouveaux bloggeurs (et les anciens aussi) à répondre à ce questionnaire!
Acurlywriter

#1 Throwback Thursday

Dernier rendez-vous de la semaine: Throwback Thursday! Concept de Bettierose!

Thème de la semaine: Lueur d'espoir

Mon choix: Jean Béliveau - Ma vie bleu-blanc-rouge écrit par Jean Béliveau, Chrystian Goyens & Allan Turowetz


Cela fait déjà quelques années que j'ai lu cette biographie d'un joueur important de l'histoire des Canadiens de Montréal. Au début de ma lecture, j'avais peur que le contenu soit trop mature pour moi. Je me suis rapidement aperçue que je me trompais. Ce roman n'explique pas seulement son parcours au sein des Canadiens de Montréal. Il aborde l'importance de suivre ses rêves malgré les obstacles sur notre chemin, de croire en nous-mêmes quand personne ne nous croit que c'est possible. Ce livre raconte la magnifique histoire inspirante de ce grand joueur de hockey en nous rappelant de ne jamais abandonner nos objectifs. Pour ma part, cette lecture a été une belle source d'encouragements et m'a beaucoup inspiré, encore aujourd'hui. Ce roman du célèbre numéro 4 a apporté une lueur d'espoir chez mes rêves.

Et vous, quel roman vous apporte de l'espoir?

- Acurlywriter